Le syndicat des pilotes français appelle à un arrêt de travail suite au projet de loi interdisant la grève

Les représentants des pilotes d'Air France appellent à un large arrêt de travail dans les cockpits pour protester, ironiquement, contre un projet de loi gouvernemental visant à limiter le droit de grève dans le secteur des transports.

La proposition devrait être débattue au Sénat, la chambre haute du Parlement français, le 9 avril.

Selon le syndicat des pilotes d'Air France, SPAF, le droit de grève pourrait être interdit pour des périodes déterminées, jusqu'à 60 jours par an.

SPAF affirme que la proposition confond délibérément transports publics et services publics, et « reléguerait » le pays dans un État autoritaire.

« Le droit de grève constitue souvent le dernier recours pour les salariés des entreprises de transport », ajoute-t-il.

La SPAF déclare « ne pas pouvoir accepter » cette mesure et appelle tous les pilotes opérant sous contrat français à arrêter le travail les 15 et 16 avril.

A lire également