Electra partage la vidéo de son premier décollage et atterrissage piloté « ultra court » avec le démonstrateur Goldfinch

Electra, développeur d'avions basé en Virginie, a démontré les capacités de son avion hybride électrique à décollage et atterrissage courts (eSTOL) avec une vidéo d'un décollage « ultra court » effectué avec son démonstrateur EL-2 Goldfinch.

Partagée sur les réseaux sociaux le 29 mai, la vidéo montre l'avion « soufflé » décollant à moins de 300 pieds et effectuant une approche à vitesse lente. Electra affirme avoir atterri à des vitesses aussi basses que 25 kt (46 km/h).

Le vol présenté dans la vidéo a eu lieu le 16 mai.

Le pilote d'essai Cody Allee a piloté l'avion de démonstration biplace à l'aéroport régional de Manassas en Virginie et à l'aéroport de Warrenton-Fauquier en avril et mai. Au cours de la campagne, l'avion a décollé avec seulement 170 pieds de piste et a atterri avec moins de 115 pieds de roulis au sol.

La start-up vante depuis longtemps le potentiel de sa conception pour permettre le décollage et l'atterrissage dans des espaces de la taille d'un parking ou d'un terrain de football.

« Nous avons prouvé que notre avion eSTOL a la capacité de faire ce que nous avions dit qu'il pouvait faire : opérer à partir d'espaces inférieurs à 300 pieds », déclare JP Stewart, directeur général d'Electra. « La maniabilité de l'avion à basse vitesse a été exceptionnelle et correspond bien à notre analyse, renforçant la confiance dans la capacité prévue de la conception du produit à neuf passagers. »

Dévoilé lors du salon du Bourget en juin de l'année dernière, le biplace Goldfinch « est le premier avion à portance soufflée au monde utilisant une propulsion électrique distribuée et un système de propulsion hybride-électrique », avait alors déclaré Electra. « L'avion utilise huit moteurs électriques pour augmenter considérablement la portance des ailes et permettre des décollages et des atterrissages ultra-courts. »

Le programme d'essais en vol de la société continuera de guider le développement de son éventuel avion de production.

« Nous continuerons à développer nos technologies, y compris le système de commandes de vol 'poussée par fil' pour nous permettre de voler encore plus lentement en approche et d'améliorer encore les performances de décollage et d'atterrissage STOL au cours de la campagne d'essais en cours », a déclaré Stewart. dit.

Electra fait pression pour que ses avions en développement obtiennent la certification de type auprès de la Federal Aviation Administration et commencent les opérations de transport de passagers conformément aux réglementations de la partie 23 d'ici 2028.

A lire également