Eve signe avec Yugo pour explorer le potentiel de l'UAM en Asie du Sud-Est

Eve Air Mobility, spin-out d’Embraer, a signé un accord avec la société aéronautique basée à Singapour Yugo Global Industries pour étudier le potentiel des opérations de mobilité aérienne urbaine (UAM) en Asie du Sud-Est.

Yugo, qui compte parmi ses partenaires les opérateurs d’avions à réaction et de giravions PhilJets et Helistar, a été créée pour soutenir l’innovation en matière de mobilité aérienne dans la région.

Couverts par un protocole d’accord, les deux hommes se concentreront conjointement sur l’infrastructure et les réglementations nécessaires pour soutenir les opérations des avions électriques à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL).

De plus, les sociétés analyseront la taille et les capacités des centres de services et des vertiports, les services d’escale et d’autres domaines.

« Nous sommes impatients de travailler en collaboration avec Yugo pour étudier et aider à définir l’écosystème UAM à Singapour et en Asie du Sud-Est », déclare Johann Bordais, directeur général d’Eve.

« Notre objectif est également de comprendre et de définir un modèle commercial qui non seulement permet les vols eVTOL dans la région, mais fait également progresser l’écosystème de mobilité global. »

« Nous sommes convaincus que les économies d’Asie du Sud-Est contribueront grandement au développement de l’industrie eVTOL et UAM », ajoute Thierry Tea, président de Yugo.

Eve prévoit de faire voler son premier prototype en 2024, avec une entrée en service prévue pour 2026. Doté de huit rotors de levage et d’une hélice propulsive pour la croisière, il affiche une autonomie revendiquée de 32 nm (100 km) et une vitesse de 100 kt (185 km/h).

A lire également