Finnair réduit ses prévisions pour l'année entière après la perte du premier trimestre causée par une grève

Finnair a légèrement revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de capacité pour l'ensemble de l'année 2024 après avoir enregistré une perte d'exploitation comparable de 11,6 millions d'euros (12,4 millions de dollars) au premier trimestre pour les trois premiers mois de l'année.

Cette perte est comparable à un petit bénéfice de près d'un million d'euros pour le premier trimestre de l'année dernière et reflète en partie l'impact de la grève des travailleurs des transports qui protestaient contre les réformes gouvernementales au cours de la période.

Les revenus de Finnair ont chuté de 2 % à 681,5 millions d'euros au premier trimestre, la baisse des rendements cargo étant également responsable de la baisse du chiffre d'affaires : les revenus cargo ont diminué de 13 % par rapport à la même période en 2023.

« La demande est restée bonne au cours du trimestre et les clients ont réservé des voyages spécialement pour la prochaine saison estivale », déclare Jaakko Schildt, directeur général par intérim de Finnair. «Grâce à une tarification réussie, nos rendements sont restés solides malgré une légère baisse d'une année sur l'autre.»

Finnair, qui ramène cette année une partie des avions qu'elle a redéployés vers des opérations de location avec équipage suite à la pandémie, avait initialement prévu d'augmenter sa capacité de plus de 10 % d'ici 2024 et de voir ses revenus croître à un « rythme légèrement plus lent » que celui prévu. capacité.

Cependant, il évoque désormais le risque d’inflation et l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur la demande, tout en notant que les coûts restent élevés.

Dans des prévisions légèrement revues à la baisse pour l'année, Finnair prévoit désormais une augmentation de sa capacité d'environ 10 % et affirme que les revenus devraient croître « à un rythme plus lent que la capacité ».

Finnair fournira ses premières perspectives de bénéfices pour l'année avec ses résultats semestriels en juillet.

A lire également