JetBlue s'attend à ce que les problèmes de moteur P&W clouent au sol au moins six avions jusqu'en 2024

JetBlue Airways s’attend à ce que six de ses Airbus A321neo soient immobilisés au sol en raison de problèmes de moteur Pratt & Whitney (P&W) d’ici la fin de l’année – et que ce nombre augmente en 2024.

« Nous terminerons l’année prochaine avec un nombre d’avions au sol élevé, à un chiffre ou à deux chiffres », a déclaré Ursula Hurley, directrice financière de JetBlue.

Lors de sa conférence téléphonique sur les résultats trimestriels du 31 octobre, la compagnie low-cost basée à New York a expliqué comment elle risquait d’être affectée par le rappel par P&W des moteurs à turboréacteur à double flux (GTF) PW1100G en raison de problèmes de disques, qui ont provoqué d’importantes perturbations de la flotte parmi les opérateurs d’A320.

JetBlue compte actuellement 25 A321neos en service et quatre en stockage, selon les données des flottes Cirium.

La majorité des moteurs GTF des avions JetBlue ont été fabriqués après 2021, ce qui signifie qu’ils ont été fabriqués en dehors de la série de moteurs qui nécessitent actuellement une inspection.

Ursula note qu’une « poignée » de moteurs GTF de JetBlue nécessiteront le remplacement complet de pièces.

JetBlue est la dernière compagnie aérienne à prévoir des problèmes de disponibilité des avions liés aux inspections nécessaires des moteurs GTF potentiellement défectueux. La compagnie mexicaine à très bas prix Volaris a récemment révélé que plus de la moitié de sa flotte pourrait être affectée par le rappel, tandis que le discounter américain Spirit Airlines a déclaré qu’il prévoyait qu’en moyenne 10 avions seraient immobilisés au sol d’ici la fin 2024.

Faire face à des vents contraires plusieurs frontsJetBlue « gère de manière proactive notre capacité à la lumière des coûts de carburant plus élevés et des contraintes des avions, et réduira temporairement les vols sur certains marchés et en périodes creuses », a déclaré la directrice de l’exploitation Joanna Geraghty.

JetBlue dit qu’il attend un prochain bulletin de service pour les avions de P&W qui précisera quels moteurs GTF doivent quitter les ailes. « C’est important car cela donnera une vue très détaillée des numéros de série et renforcera ce que nous pensons être notre visibilité en 2024 et au-delà », déclare Hurley.

Le directeur général Robin Hayes a déclaré que le transporteur « se concentre sur le contrôle de ce que nous pouvons contrôler », après avoir enregistré une perte de 153 millions de dollars au troisième trimestre.

A lire également