Le Royaume-Uni détaille le rôle du typhon lors des frappes lancées contre les rebelles houthis

Le ministère britannique de la Défense (MoD) a détaillé le rôle joué par les Eurofighter Typhoon FGR4 de la Royal Air Force (RAF) lors des frappes menées contre les rebelles Houthis au Yémen dans la nuit du 11 au 12 janvier.

Lancés depuis la RAF Akrotiri à Chypre, quatre Typhoons ont été soutenus dans leur mission par un ravitailleur A330 Voyager d’Airbus Defence & Space.

Le ministère de la Défense affirme que l’avion a déployé des bombes à guidage de précision Raytheon UK Paveway IV contre deux installations houthies, dont « un site à Bani, dans le nord-ouest du Yémen, utilisé pour lancer des drones de reconnaissance et d’attaque ».

« Un certain nombre de bâtiments impliqués dans les opérations de drones ont été visés par nos avions », confirme-t-on.

L’autre frappe a eu lieu sur un aérodrome à Abbs, au nord-ouest de la capitale yéménite Sanaa, où le ministère de la Défense affirme que « plusieurs cibles clés ont été identifiées et poursuivies ».

« Les services de renseignement ont montré qu’ils ont été utilisés pour lancer à la fois des missiles de croisière et des drones au-dessus de la mer Rouge », a déclaré le ministère de la Défense à propos de l’aérodrome.

« Les résultats détaillés des frappes sont en cours d’évaluation, mais les premières indications indiquent que la capacité des Houthis à menacer la marine marchande en a pris un coup », a déclaré le ministère de la Défense.

Capture d'écran du raid Houthi de la RAF

Les avions de l’US Navy (USN) ont également été impliqués dans des frappes supplémentaires, qui, selon le commandement central américain, visaient notamment des systèmes de défense aérienne et de radar, ainsi que « des sites de stockage et de lancement de systèmes aériens sans pilote d’attaque unidirectionnelle, de missiles de croisière et de missiles balistiques ».

L’action alliée a été lancée à la suite d’une récente vague d’attaques organisées par les rebelles Houthis soutenus par l’Iran contre des navires commerciaux traversant la mer Rouge. Cela comprenait une attaque majeure lancée le 9 janvier au cours de laquelle les ressources de l’USN et de la Royal Navy britannique ont abattu plusieurs menaces aériennes.

Écrivant sur le réseau social X le 12 janvier, le chef d’état-major de la Force aérienne de la RAF, l’Air Chief Marshal Sir Rich Knighton, a résumé la participation du service comme ayant été « proportionnée, professionnelle et précise ».

En plus du Paveway IV de classe 226 kg (500 lb), d’autres options d’armes disponibles pour la force Typhoon de la RAF sont l’arme air-sol plus légère MBDA Brimstone et le missile de croisière Storm Shadow.

A lire également