Oman Air abandonne plusieurs liaisons asiatiques dans le cadre de la restructuration de son réseau

La compagnie aérienne du Moyen-Orient Oman Air restructure son réseau, supprimant plusieurs liaisons asiatiques, dans le cadre d’une vaste réorganisation des opérations de la compagnie aérienne.

Oman Air a annoncé en août dernier qu’elle entreprendrait des changements afin d’endiguer les pertes persistantes et de réduire les dettes.

Il supprimera les services vers les villes pakistanaises d’Islamabad et de Lahor, ainsi que vers Colombo, la capitale du Sri Lanka, et Chittagong au Bangladesh.

Mais cela ajoutera une connexion pakistanaise avec des services vers Sialkot.

Oman Air réduira la fréquence sur un certain nombre de routes, tout en augmentant sa capacité vers Lucknow et Thiruvananthapuram.

La compagnie aérienne prévoit également de desservir Zurich, Trabzon et Malé de manière saisonnière.

Oman Air affirme que les « changements stratégiques » apportés au réseau font partie de la transformation visant à améliorer les performances financières et à « renforcer » sa position sur le marché.

Les mesures incluent l’optimisation de son calendrier à partir de cet été, afin de desservir les flux clés à destination et en provenance d’Oman.

« Les horaires de vol ont été révisés pour plusieurs de (nos) destinations, en mettant l’accent sur des créneaux horaires plus favorables pour offrir plus de commodité aux passagers directs et maximiser les fenêtres de correspondance », précise la compagnie aérienne.

Oman Air exploite une flotte de Boeing 787 et d’Airbus A330 aux côtés de variantes de Boeing 737, dont le Max.

A lire également