La vente par Ferrovial de la participation d'Heathrow déclenche le désinvestissement des actionnaires

La société d’infrastructures espagnole Ferrovial a révélé que d’autres investisseurs de la société mère de Londres Heathrow avaient exercé des droits de cession parallèle pour céder une participation de 35 %.

Ferrovial avait révélé en novembre de l’année dernière qu’elle vendait la totalité de sa participation de 25 % dans FGP Topco – la société mère d’Heathrow Airport Holdings – à la société française de capital-investissement Ardian et au Fonds d’investissement public du gouvernement saoudien.

Mais elle précise qu’elle anticipait une participation complémentaire, dans le cadre de laquelle certains autres actionnaires de FGP Topco profiteraient de l’occasion pour vendre également leurs participations.

Il indique que les actionnaires ont exercé des droits de suivi pour des actions représentant 35 % de la société.

« La finalisation de la transaction continue d’être soumise à la satisfaction de la condition de suivi », déclare Ferrovial.

Il ajoute que les parties impliquées « travaillent dans ce sens » en « explorant différentes options », mais souligne qu’il n’y a « aucune certitude » que la transaction soit finalisée.

Ferrovial cède sa participation de 25 % dans le cadre d’une vente de 2,37 milliards de livres sterling (3 milliards de dollars), Ardian prenant 15 % et le fonds saoudien 10 %.

Bien que Ferrovial n’ait pas identifié les actionnaires associés, le solde de 75 % de FGP Topco est détenu par Qatar Investment Authority (20 %), la Caisse de dépôt et placement du Québec (12,62 %), GIC (11,2 %) et Australian Retirement Trust. (11,18 %), China Investment Corporation (10 %) et Régime de retraite des universités (10 %).

A lire également