L'autorité norvégienne de la concurrence approuve l'acquisition de Wideroe par Norwegian

Le régulateur norvégien de la concurrence a approuvé l’acquisition par Norwegian de la compagnie aérienne régionale Wideroe.

L’Autorité norvégienne de la concurrence, ou Konkurransetilsynet, a déclaré le 21 décembre avoir approuvé la transaction après avoir « conclu qu’il n’y avait pas de motifs suffisants pour interdire l’acquisition ».

« Le marché du transport aérien est important pour les consommateurs norvégiens et l’Autorité de la concurrence a donc soigneusement évalué l’acquisition », indique le communiqué. « Entre autres choses, l’autorité a collecté et analysé des informations détaillées auprès des parties et d’autres acteurs du marché du transport aérien. »

Cette approbation intervient après que la compagnie à bas prix s’est plainte au début du mois que le régulateur antitrust norvégien avait modifié ses critères dans son évaluation du projet d’acquisition. Il a déclaré qu’il était « fortement en désaccord » avec la lecture initiale de la transaction faite par le régulateur.

À l’époque, Norwegian avait fait valoir qu’elle n’était pas un concurrent « proche » du transporteur national Wideroe et que, sur plus de 400 routes combinées, seules deux se chevauchaient « en réalité ».

« Ces routes, qui sont actuellement desservies par trois compagnies aériennes distinctes, représentent moins de 1 % des ventes annuelles de billets de Norwegian », ajoute le communiqué.

Le 17 novembre, le régulateur de la concurrence avait notifié aux deux parties qu’il pourrait interdire l’acquisition.

« L’Autorité de la concurrence craignait que l’acquisition n’affaiblisse considérablement la concurrence sur le marché du transport aérien », indique-t-elle aujourd’hui.

« Suite aux réponses des parties, l’Autorité de la concurrence a procédé à des analyses plus approfondies et a conclu qu’il n’existait pas de motifs suffisants pour interdire l’acquisition », ajoute-t-il.

Norwegian avait présenté son intention d’acquérir Wideroe pour 1,13 milliard de couronnes norvégiennes (110 millions de dollars) en juillet et espérait finaliser la transaction d’ici la fin de cette année. Cette décision intervient après que les deux transporteurs norvégiens ont signé une lettre d’intention en 2022 pour « coopérer étroitement dans un certain nombre de domaines à l’avenir ».

Norwegian exploite un réseau européen court-courrier avec 46 avions de la famille Boeing 737, selon les données des flottes Cirium. Wideroe dessert un réseau norvégien en grande partie national avec une flotte de 48 turbopropulseurs De Havilland Canada Dash 8 et de jets Embraer E190-E2.

A lire également